Signification des Yeux de Bouddha

Signification des Yeux de Bouddha

de lecture - mots

Les yeux du Bouddha ou yeux de la sagesse sont souvent représentés comme une paire d'yeux géants sur les quatre côtés des sanctuaires bouddhistes. Ceci est fait pour souligner ou exprimer que les yeux du Bouddha voient tout et sont représentatifs de sa présence autour de ces bâtiments.

Les yeux symbolisent le potentiel d'une personne à s'éveiller et à voir clairement pendant la méditation. Entre les yeux, il y a un point représentant un "troisième œil" qui symbolise l'éveil spirituel.

L'endroit où le nez est censé se trouver est un symbole qui ressemble à un point d'interrogation. Ce symbole est le caractère sanskrit du chiffre 1 et signifie l'unité de tout.

Le symbole nous enseigne également que la seule façon d'atteindre l'illumination est de suivre les enseignements du Bouddha.

Les yeux de la sagesse

Dans pratiquement toutes les statues de Bouddha, les têtes de Bouddha et les stupas de Bouddha (sanctuaires bouddhistes) dans des pays comme l'Inde, le Népal, la Thaïlande, la Birmanie, la Chine et d'autres, il y a des paires d'yeux qui regardent vers le bas comme s'ils étaient dans un état de méditation et enrichis d'une aura spirituelle.

Ce style a servi de modèle à plusieurs générations d'artistes en les représentant dans différentes têtes de Bouddha et images de Bouddha.

Dans le bouddhisme, il y a deux types d'yeux, d'une part les yeux intérieurs ou yeux de la sagesse, qui voient le monde du Dhamma, qui est également connu comme le troisième œil du Bouddha, tandis que l'autre est appelé les yeux extérieurs qui sont également appelés yeux matériels qui voient le monde extérieur.

Par conséquent, vous pouvez facilement voir et comprendre que les yeux des statues et des têtes de Bouddha sont également de deux types. Les yeux matériels sont les deux yeux qui voient le monde extérieur tandis que les yeux intérieurs, ou celui qui voit le Dhamma, sont ceux qui se trouvent au milieu des deux yeux matériels.

Cet œil intérieur est également connu sous le nom d'urne.

Dans le bouddhisme, on croit que tous les êtres sensibles peuvent atteindre les yeux de la Sagesse et peuvent voir ce qui se trouve au-delà du monde matériel.

Mais même si les gens ressentent du désespoir dans ce monde confus, ils sont aussi distraits et trompés par la cupidité, l'ignorance, la haine et mènent à l'obscurité de la vie. Seule la lumière de la sagesse peut faire sortir ces gens des ténèbres. Et les yeux de sagesse du Seigneur Bouddha apportent la lumière dans les temps sombres et guident les gens sur le chemin de l'illumination.

Les yeux des Stupas ou des temples bouddhistes

Dans les stupas, il y a des paires d'yeux géants qui regardent des quatre côtés de la tour principale du temple. On les appelle aussi les yeux de Bouddha et les yeux de la sagesse.

Les yeux du Bouddha dans le Stupa symbolisent la capacité de vision du Bouddha. Par conséquent, selon le bouddhisme, nous pouvons dire que si nous sommes sages, nous pouvons voir au-delà des choses matérielles.

Ce que nous voyons alors, c'est la vérité.

Le monde est aujourd'hui dans le pétrin parce que les gens n'utilisent pas leur œil de sagesse pour voir les choses. Les gens sont distraits et trompés par la cupidité, la haine et l'ignorance. Ces désirs les mélangent ou les démolissent et entraînent ensuite la souffrance au lieu d'être zen.

Les gens deviennent angoissés, déprimés, anxieux et souffrent. Ces choses peuvent être appelées les ténèbres de la vie. Seule la sagesse permettra de sortir le monde des ténèbres.

Les yeux omnipotents de Bouddha

Ces yeux sont la représentation des pouvoirs omnipotents du Seigneur Bouddha pour voir tout ce qui peut être dans le passé, le présent et le futur.

Les yeux du Bouddha symbolisent également une part importante de l'Illumination. Après avoir atteint le Nirvana à Bodh Gaya, le Seigneur Bouddha voit tous les êtres sensibles dans tous les royaumes, c'est-à-dire le royaume humain, le royaume de Dieu, le royaume de l'enfer, etc.

Les enseignements du Bouddha se concentrent particulièrement sur la connaissance, la perspicacité et la sagesse que le Bouddha a acquises après avoir atteint le Nirvana. En fait, les yeux de Bouddha symbolisent également les yeux de la Sagesse. Ces yeux de la Sagesse représentent les pouvoirs omnipotents de tous ceux qui voient et regardent dans les quatre directions ainsi qu'à différents moments.

Représentation des yeux de Bouddha

Dans la tradition bouddhiste, les yeux du Bouddha sont représentés et magnifiquement dépeints dans le stupa bouddhiste. Dans la plupart des Stupas, ces yeux sont représentés dans les quatre directions pour montrer la capacité omnipotente du Seigneur Bouddha.

La plupart des statues de Bouddha, ainsi que les images de Bouddha, sont également représentées avec les yeux de la Sagesse, bien que l'art de ces yeux puisse varier selon la tradition bouddhiste dans les différents pays.

Il existe plusieurs représentations des yeux du Bouddha. On dit aussi qu'il existe deux types d'yeux de Bouddha, à savoir les yeux intérieurs et les yeux extérieurs. Les yeux matériels sont appelés yeux extérieurs, que l'on croit être les yeux de la sagesse et qui voient le monde extérieur qui peut être vu avec les yeux matériels et les yeux intérieurs qui voient le monde du Dhamma. Cet oeil intérieur est considéré comme le troisième oeil du Bouddha ainsi que de l'urne.

Entre les deux yeux extérieurs de la Sagesse, il y a un symbole bouclé symbolisant le nez qui ressemble à un point d'interrogation. Ces symboles bouclés symbolisent l'unité de toutes les choses qui existaient dans le monde ainsi que la seule voie vers l'illumination par les enseignements du Seigneur Bouddha. Ces représentations se trouvent principalement sur le Stupa de Bouddha, comme le Stupa de Swayambhunath, le Stupa de Boudhanath.

Signification des composantes des yeux de Bouddha

La partie principale de ce symbole est les yeux dont nous avons expliqué la signification dans le paragraphe précédent.

D'autre part, entre les yeux du Bouddha, il y a un nez qui est un symbole bouclé ressemblant à un point d'interrogation.

C'est le caractère qui est au Népal pour le chiffre 1, qui symbolise et représente l'unité de toutes choses aussi comme le seul moyen d'atteindre l'illumination à travers les enseignements du Bouddha.

Il comporte également un cercle au-dessus des yeux du Bouddha, le troisième œil (Tri-netra), qui symbolise la sagesse omnisciente du Bouddha.

Il est très courant de voir ce symbole bouddhiste sur une grande variété d'articles fabriqués au Népal, comme des Pendentifs Bouddha et différents objets rituels du bouddhisme.

Dans notre magasin, nous nous efforçons d'apporter directement de l'artisanat bouddhiste du Népal, où il est représenté comme un symbole.

Dans notre boutique en ligne, vous pouvez acheter une large gamme de Statues Bouddha.

Pourquoi Bouddha à les yeux fermés ?

Dans l'ancienne ville de Polonnaruwa, au nord du Sri Lanka, se dressent les Bouddhas de Gal Vihara. Ces images, sculptées au milieu du XIIe siècle, représentent différentes facettes de la vie du Bouddha : la méditation, l'enseignement et la mort.

Dans ces représentations, ses yeux restent fermés, car ils rappellent le chemin vers l'illumination intérieure. Lorsqu'elles sont ouvertes - comme c'est le cas du Bouddha Jowo au Tibet - l'image fait référence à la vision spirituelle, à la manifestation de la sagesse, au céleste et au dharma (enseignement, vérité, vertu).

Ces images non seulement rendent le Bouddha présent, mais cherchent aussi à coïncider avec l'être qu'elles représentent. En ce sens, l'image doit évoquer et instruire, car elle est un rappel de l'histoire sacrée et un lien qui relie les héros passés et présents. Pour que cela se reflète dans la pierre ou le bronze, lors de la construction de l'image, le dharma doit être accordé rituellement : les moines récitent des prières et des mantras et déposent des écritures, des ornements, des pierres précieuses et des reliques à l'intérieur de l'image.

Dans le cas des sculptures, les artistes réalisent les organes internes avec de l'argile comme représentation de la mortalité et de la finitude de l'être. Pendant la construction, les dévots apportent des cadeaux et des offrandes aux temples, en attendant avec impatience le jour où l'image pourra être révélée.

Au fil des mois, l'image parvient enfin à rendre le Bouddha présent. Cependant, elle ne prend vie que lorsque la Netra Pinkama, ou cérémonie des yeux, est effectuée. Les yeux sont la dernière chose que l'artiste peint, car en étant ce qui donne la vérité, la présence et l'existence, l'image devient à son tour un témoin de ce qui l'entoure. Pour mener à bien cette tâche, l'artiste est laissé seul avec ses apprentis. Il ne regarde jamais l'image et peint ses yeux de dos et à travers un miroir qui est tenu d'en haut par un de ses assistants. L'artiste n'observe que le reflet, il ne reçoit donc pas l'image directe des yeux qu'il peint. Une fois la cérémonie terminée, les personnes présentes partent sans croiser le regard avec l'image de Bouddha, tandis que l'artiste part les yeux bandés et pose son regard sur quelque chose qu'il détruit ensuite : un récipient, un morceau de bois, un animal. Cette précaution est due au fait qu'une fois que les yeux du Bouddha sont ouverts, ils violent la mort au premier regard humain : au début, tout est obscurité.

Après cela, l'image laissera de côté son pouvoir de destruction et sera plutôt un rappel des lumières et du destin. Cependant, une fois les yeux ouverts, il n'y a aucun moyen de revenir à la cécité. L'image sera le témoin de la guerre et du désastre, et elle sera le témoin de la mort et de la maladie. Un exemple en est l'image de Jowo détruite par l'Armée rouge lors de la reconquête du Tibet, le temple de la Dent de Bouddha comme théâtre d'attaques entre les guérillas des Tigres tamouls et le gouvernement cingalais ou les Bouddhas de Bamiyan (Afghanistan) détruits par le gouvernement taliban à la mi-2001. Au milieu de cette souffrance, l'image restera droite malgré la ténacité de l'horreur. Ceux qui la verront sauront qu'il existe d'autres voies et y trouveront la force que la réalité leur a refusée.


Recevez nos articles dans votre boite email.