Qu'est ce que le Bouddhisme Zen ?

Qu'est ce que le Bouddhisme Zen ?

de lecture - mots

Le bouddhisme zen est une branche du bouddhisme indien appelée Mahayana. Il souligne que l'esprit ou la conscience est identique à ce qu'il perçoit. Selon cette doctrine, pour atteindre la pleine expérience de l'éveil, il faut entrer en contact direct avec la nature de l'Esprit ou de la conscience dans son sens le plus profond.
Ainsi, il considère que l'esprit est identique à la réalité. Cela signifie que si nous voulons atteindre le plein éveil, nous devons nous approcher directement de ce qui nous permet de le percevoir par notre propre esprit, cela se fait par la méditation.

Il n'y a pas d'arbre de bodhi, ni la surface d'un miroir clair, étant tout vide, où donc la balance se dépose-t-elle ?
Hui Neng

Le mot Zen est une translittération du mot Chan qui signifie absorption méditative. Zazen est la posture méditavive assis Za signifie assis et Zen signifie méditation en japonais. Zazen renvoie donc à dhyāna dans le yoga.

Le bouddhisme zen, comme toute autre forme de bouddhisme, est né avec le Bouddha. Le Bouddha, après son éveil, a développé un certain nombre de moyens pour enseigner à ses disciples comment atteindre l'expérience de l'éveil.

1) Histoire du Bouddhisme Zen

  

On raconte qu'à une occasion où un grand nombre de ses disciples étaient rassemblés, le Bouddha les a réunis, comme il le faisait habituellement lorsqu'il voulait donner un enseignement, à cette occasion, au lieu de parler, il a simplement tenu une fleur de lotus dans une main sans dire un mot et en souriant doucement. Tous les disciples rassemblés là ont pu voir le geste mais ils n'ont pas réalisé ce qu'il voulait transmettre. Cependant, l'un de ses principaux disciples, Mahakashyapa, a été capable de comprendre et de saisir le message que le Bouddha a transmis au-delà de toute parole.

Cet événement particulier, au cours duquel le Bouddha a pu communiquer en silence quelque chose de l'esprit d'éveil, est considéré comme le début de la grande tradition que l'on appelle aujourd'hui Zen. C'est une transmission spéciale en dehors des écritures, sans s'appuyer sur des mots ou des lettres.

Le zen tente d'amener la pratique et l'enseignement de l'éveil au-delà de toute doctrine, mot ou forme conventionnelle de communication. Le bouddhisme zen est avant tout une façon concrète et immédiate d'émettre l'essence de l'expérience de l'éveil et de voir les choses telles qu'elles sont.

De même, le zen est l'école du bouddhisme qui considère la méditation comme la voie directe pour atteindre l'éveil. Toutes les écoles du bouddhisme prennent également la méditation comme une pratique et essaient, à travers elle, d'atteindre la pleine conscience mais c'est le zen parmi toutes les différentes écoles traditionnelles qui prend la méditation comme principal outil pour atteindre cet objectif.

Enfin, le Zen considère que toute personne a, non seulement le potentiel vers l'Illumination, mais la Bouddhéité elle-même dans son expérience. C'est une caractéristique très particulière du bouddhisme zen. Lorsque les praticiens s'engagent dans un aspect quelconque de leur pratique, qu'il s'agisse d'attention consciente, de compassion ou autre, ils partent du principe que cette qualité est déjà immanente dans leur expérience, de sorte que la pratique consiste à s'ouvrir et à découvrir ce qui existe déjà dans leur propre condition. Cela rend la pratique du zen très positive, affirmative et permet à ses pratiquants de progresser de façon naturelle et simple. En substance, le zen affirme que nous sommes tous des bouddhas et la pratique aide à découvrir ce fait plus profondément.

A. L'utilité du Porte-Encens Zen

L'encens est un fabuleux moteur pour tout ce qui est en lien avec la médiation. Idéal pour vos séances de médiation zen, nous vous propons ce Porte-Encens avec le fameux Lotus. La fleur de lotus pousse dans la boue profonde, loin du soleil. Mais, plus tôt
ou plus tard, le Lotus atteint la lumière et devient la plus belle fleur de tous les temps. Ce symbole est très important dans la culture bouddhiste. Nous tenons également à notre encens qui est naturel et éthique en ce qui concerne l'environnement.

B. Les Origines Chinoises du Zen

Les origines du zen remontent à la Chine, au 7e siècle, et sont issues de plusieurs écoles de bouddhisme ayant leurs racines en Inde. Son influence s'étend à d'autres pays asiatiques comme le Vietnam, le Japon et la Corée. L'école hindoue proposait une ascension vers le Nirvana par niveaux graduels. L'école chinoise, en revanche, a introduit l'idée de faire un saut direct sans avoir besoin de telles échelles. Cette nouveauté vient du bouddhisme chinois qui met l'accent sur la nature intuitive et spontanée de l'esprit.

Selon les Chinois, chaque être humain possède un potentiel interne qui peut être développé spontanément, sans qu'il soit nécessaire de faire appel à des textes sacrés ou à des connaissances extérieures. Il peut s'agir d'outils, mais toujours en second lieu par rapport à la connaissance immanente des gens. Une telle pensée égale tous les hommes en termes de possibilités de croissance spirituelle, qu'ils soient moines ou laïcs. Ainsi, le bouddhisme zen se concentre sur une étude contemplative de l'esprit humain, de son monde intérieur.

Avec le temps, certaines techniques de méditation perdent de leur force pour laisser place à une nouvelle façon de faire la pratique : le soi-disant silence contemplatif, qui consiste à méditer dans un silence absolu, en essayant de trouver sa propre nature. Cette méthode a été très bien accueillie, de sorte qu'elle est actuellement l'une des plus utilisées par les Occidentaux.

Au Japon, la pratique du zen se développe en adoptant une nouvelle posture dans la contemplation, celle qui représente Bouddha : une personne assise les jambes croisées en forme de lotus. Son nom est zazen et il se fait dans une position confortable pour le corps et permet au souffle de circuler. L'idée la plus importante est de laisser l'esprit se détendre sans pensées rationnelles, de laisser tout se passer naturellement, spontanément et sans aucune fixation. Ainsi, une harmonie entre l'esprit et le corps peut être atteinte chez l'individu, lui permettant d'atteindre une plénitude totale.

2) Comment pratiquer le Bouddhisme Zen

Comme expliqué plus tôt, le mot "zazen" est souvent utilisé pour signifier être assis tout en méditant. L'objectif de cette pratique est de transcender la dualité, ce qui signifie que le jugement du bien ou du mal, du meilleur ou du pire, n'est pas fait, mais que ce que nous observons est unifié dans son ensemble. La méditation zen peut être pratiquée dans votre vie quotidienne. Nous allons maintenant vous montrer comment la pratiquer et à quoi elle peut servir.

Dans les années 60, une série de recherches scientifiques ont été menées au Japon pour déterminer quelle était la posture la plus appropriée pour la méditation. Ils ont conclu que la posture zen, qui a plus de 2500 ans, est la posture par excellence pour la pratique de la méditation. Elle est d'une grande importance pour atteindre un état de conscience de soi, afin que nous puissions parvenir à une présence plus harmonieuse dans le monde.

Pour pratiquer la méditation zen, il n'est pas nécessaire d'être religieux, ni d'avoir des croyances spécifiques, puisqu'il s'agit d'une perspective purement laïque. Nous n'avons pas non plus besoin de qualités particulières ou d'une façon de voir les choses. Ce dont nous avons besoin, avant tout, c'est de curiosité et d'ouverture d'esprit, pour nous engager sur nos potentialités et notre bien-être.

Il est possible de faire de la méditation zen dans notre vie quotidienne, et tout le monde peut le faire. Bien que les techniques soient très variées, elles reposent toutes sur les mêmes bases : recherche de la posture la plus appropriée, travail constant sur la respiration, et présence dans le moment présent. Ce sont les bases qui doivent être exercées dans toute pratique de la méditation zen, ainsi que dans les nombreuses autres techniques qui découlent de la méditation.

La méditation zen dans votre vie quotidienne

De nombreuses personnes se privent des bienfaits de la méditation parce qu'elles considèrent que c'est quelque chose qui n'est pas à leur portée, et qu'elles doivent avoir des facultés spéciales pour être initiées à sa pratique. Dans cet article, nous voulons nier tout cela, car toute personne qui a de la volonté et de l'engagement peut le faire. Au début, c'est plus compliqué à cause du manque d'habitude, mais il s'agit de faire de l'exercice encore et encore pour pouvoir l'appliquer tous les jours.

Elle commence par de courtes périodes de temps. Vous pouvez commencer avec 5 minutes, 10 minutes, 15 minutes. Au début, déterminez la durée de votre séjour, sans être trop court ni trop exigeant. Vous saurez alors quel est le meilleur moment pour commencer, et vous pourrez l'appliquer aux méditations zen suivantes. Ce n'est pas que vous y trouverez un martyre ou un grand poids, c'est que vous pouvez aller petit à petit pour pouvoir rester plus longtemps.

Il n'est pas non plus nécessaire de se fixer un objectif au début pour le faire tous les jours, mais il est important que si vous vous fixez deux ou trois jours par semaine, vous l'atteindrez, sans vous excuser. C'est ainsi que commence l'engagement envers soi-même, et que l'on exerce la responsabilité de sa santé et de son bien-être.

Il est important que vous sachiez que votre corps sait ce dont il a besoin à chaque instant, maintenant c'est à votre tour d'apprendre à l'écouter et à en prendre soin. Lorsque vous serez capable de vous concentrer sur la méditation zen, vous saurez de quoi il s'agit, puisque vous serez plus conscient de vos besoins corporels. Acceptez que vous devez changer et essayez jusqu'à ce que vous trouviez ce qui vous convient le mieux. La prédisposition la plus appropriée est celle de l'apprentissage continu.

Mettre en pratique la méditation zen

Une fois que vous avez l'attitude d'esprit, il ne vous reste plus qu'à la mettre en pratique. Pour ce faire, trouvez le moment de la journée qui vous convient le mieux, faites-vous confiance et n'y pensez pas trop. Une fois que vous aurez compris le processus, vous comprendrez que vous pouvez méditer à tout moment et en tout lieu.

Trouvez un espace où vous pratiquerez la méditation zen, sachant que la constance sera le pilier fondamental de cette pratique. Au début, trouvez un endroit qui est important pour vous, où vous êtes plus à l'aise et loin de toute distraction.

Il est recommandé de toujours faire la méditation au même endroit, afin de l'associer au moment que vous vous consacrez à vous-même. Essayez d'éviter tout ce qui peut distraire votre attention ou nourrir vos pensées. Essayez de créer l'atmosphère la plus accueillante et la plus confortable possible, afin que vous puissiez vous y rendre à chaque séance. Vous pouvez le rendre plus accueillant avec des parfums ou de la musique de méditation.

La posture que vous utilisez conditionnera votre méditation et votre état d'esprit, elle est donc essentielle. Vous avez besoin d'une posture qui donne de l'équilibre à votre corps, que vous pouvez garder assis sur le sol avec le dos droit et les muscles détendus. La posture de méditation zen est celle avec laquelle, selon la tradition, le Bouddha Sakyamuni a atteint l'illumination.

 Dans la méditation zen, le Zafu ou coussin de méditation est souvent utilisé. Il s'agit d'un coussin rond d'environ 15-20 cm de hauteur et 35-40 cm de diamètre. Grâce à ce coussin, les hanches sont un peu relevées et se balancent légèrement vers l'avant, de sorte qu'il est possible de poser les genoux sur le sol, ce qui permet d'obtenir une bonne courbe lombaire, qui nous permet de garder la colonne vertébrale droite pendant de longues périodes sans qu'elle nous dérange ou nous fasse mal.

N'oubliez pas d'enlever vos chaussures et de mettre des vêtements larges et confortables qui vous permettent d'être le plus à l'aise possible. Votre tête, vous devez avoir l'impression que votre couronne est dirigée vers le ciel. Vos yeux resteront fermés, ce qui facilitera votre concentration, mais faites attention si vous vous sentez somnolent, ce n'est donc pas le moment de pratiquer la méditation zen.

La position des mains dans la méditation zen doit être dans ce qui est connu comme le mudra cosmique, en reposant sur le ventre, en touchant les pouces d'une main avec l'autre en formant une ligne parallèle au sol. Les bras reposent sur les côtés du corps et les épaules reposent en arrière, de cette façon la tension du cou et du trapèze est libérée.

Pour pratiquer la méditation zen dans votre vie quotidienne, vous devez vous engager dans votre attitude mentale et physique. C'est ainsi que vous pouvez vous exercer pour atteindre l'objectif de calmer votre esprit, de vous concentrer sur votre respiration et de prendre conscience de tout ce qui émerge de vous.

En conclusion, la méditation peut vous permettre de vous "arrêter" et d'expérimenter directement les avantages d'une vie consciente et saine. La pratique en soi n'est vraiement pas difficile, il suffit juste un peu de discpline et surtout... soyez zen !


Recevez nos articles dans votre boite email.